Comment faire pour être localisé rapidement en cas accident? Réponse: Grâce aux outils connectés pour le secours aux personnes. Le marché est très dynamique actuellement. Traceurs GPS, balise de détresse personnelle (PLB), émetteur de localisation d’urgence (ELT). Décryptage pour savoir où vous êtes au cours d’une randonnée pédestre. Des produits légers, compacts et abordables financièrement. A chaque produit son utilisation et son public. Faites le bon choix de matériel suivant le pays où vous allez, les prédateurs rencontrés et l’éloignement de la civilisation. Beaucoup de personnes vivent trés bien sans tout comme les GPS. Rien n’est obligatoire. Mais dans certains cas de figure, pour rassurer les proches, faciliter ou accélérer les secours, savoir où vous êtes ça peut changer les choses.

 

Décryptons les produits spécifiques randonnées en laissant de côté les Arva (évoqué en fin d’article) et les radiobalises fixes de localisation des sinistres (type borne d’autoroute). Nous découvrirons:

 

 

Les outils disponibles sont nombreux mais demandent une réflexion en amont sur votre rapport au risque et votre préparation. Quels avantages pour moi? Est-ce nécessaire pour me permettre d’aller plus loin, plus serein? Avant d’évoquer la manière d’être secouru, rappelons qu’avant l’arrivée de tous ces outils d’infos instantanées. Il y avait et c’est toujours un outils précieux: le road book (livre de route). Plus ou moins détaillé suivant l’engagement et votre personnalité de chacun. Il est indispensable pour penser, consolider votre programme et être compris de votre entourage. Avec ça, vos proches et les services de secours peuvent comprendre votre raisonnement et savoir où vous êtes.

 

 

 

Le Roadbook, ce service minimum pour les proches:

 

Par sécurité et pour éviter de rendre des comptes en permanence, c’est un outil pratique. Savoir où vous êtes rassure les proches de manière très simple. Vous rédigez votre road book sur papier ou en pdf sur informatique. Une version simplifiée si vous souhaitez garder le champ libre et une grande variation dans le déroulement. Cela donne une trame. Une blessure, un contretemps et il est tout suite plus évident de connaître votre route théorique et le résonnement qui a été le vôtre.

 

C’est judicieux de mettre aussi, en fonction de l amétéo, de votre forme, de vos envies, les détours ou raccourcis pour aller dans tel endroit, visiter telle personne ou contourner telle ville en raison de votre humeur sauvage… du jour. Le mérite de ce genre de travail, c’est de clarifier son aventure, de s’y projeter et d’en apprécier déjà certaines incohérences.

 

 

Savoir où vous êtes, randonnée pédestre, trek, séjour, GPS, conseils, astuces, randonnée pédestre

Extrait roadbook, Données personnelles, roadbook simpliste

 

Savoir où vous êtes, randonnée pédestre, trek, séjour, GPS, conseils, astuces, randonnée pédestre

Roadbook journée, Données personnelles, tract descriptif grand public

 

 

Les équipements connectés rendent la prise de risque plus acceptable. Après, si vous ne prenez pas de risques (chemins balisés, pas de prédateur, zones urbanisées), l’utilité est discutable surtout pour les balises d’urgence. Ce type d’équipement est destiné à l’urgence pas au petit bobo. Pour les traceurs, la localisation est plus un confort pour rassurer la famille qu’autre chose.

 

Trois systèmes: le traceur GSM, la balise détresse/ traceur satellite, la balise de détresse satellite. Trois systèmes, trois produits pour des clients très différents.

 

 

 

La balise pour savoir où vous êtes WEENECT :


 

C’est une solution alternative et pratique, en France dans les zones couvertes par le réseau GSM. La balise possède sa propre carte sim. Le fonctionnement est simple. Vous configurez l’application en un temps record: personnes prévenues, zone de mouvements, paramètres personnels. En cas de problèmes un message d’alerte est envoyé sur les portables. Ils peuvent connaitre votre position en temps réel (carte, boussole, radar) et même vous parler. C’est eux qui lanceront l’appel aux secours le cas échéant. Le boitier est léger et très compact. L’achat très abordable (de 60 à 100e suivant les périodes) et l’abonnement annuel (de 3,5e à 7e avec ou sans engagement). L’appareil existe en plusieurs déclinaisons mais la version sénior fait très bien l’affaire. La batterie a cinq jours d’autonomie. L’appareil n’est pas étanche, une pochette est livrée avec. Application Android et iOS accessible à tous sur mobile.

 

 

Savoir où vous êtes, randonnée pédestre, trek, séjour, GPS, conseils, astuces, randonnée pédestre

Balise Weenect, Données constructeur, appareil de localisation GPS

 

 

La balise pour savoir où vous êtes SPOT:


 

Elle a évolué au fil des années. Plus légère et compact, étanche, plus autonomie. Elle coûte un peu moins de 200 euros et peut se louer pour une somme modique. Comptez environ (5e par jour + 10e de frais administratifs) hors options éventuelles et frais de ports. Tarif juillet 2017.

 

La balise SPOT envoie un signal dont la fréquence varie en fonction de votre porte monnaie. Toutes les cinq minutes ou toutes les deux minutes trente, elle permet de savoir où vous êtes. Elle est efficace presque partout sur la planète car elle n’utilise pas la couverture du réseau téléphonique. Elle exploite Globalstar (système de location par satellite).

 

Les infos collectées sur votre location sont transmises par sms ou mail aux personnes désignées sur l’application dédiée. Si vous déclenchez l’alerte, votre requête est gérée par un centre spécifique qui prévient les secours et vos proches.

 

Acheter ou louer, il faut dans tous les cas en plus de l’appareil s’acquitter d’un abonnement pour bénéficier du service.

 

 

Savoir où vous êtes, randonnée pédestre, trek, séjour, GPS, conseils, astuces, randonnée pédestre

Balise SPOT, Données constructeur, Localisation et appel d’urgence

 

 

La balise pour savoir où vous êtes Fast find Ranger PLB 406:


 

C’est encore un autre système. Ici pas de localisation avec application dédiée ni utilisation du réseau GSM. PLB est la contraction de personal locator beacon, en français balise de repère personnelle.

 

C’est une radiobalise de détresse pour la localisation d’urgence. Elle exploite le réseau de satellites COSPAS-SARSAT et permet de savoir où vous êtes. Un appui sur le bouton SOS et le signal de détresse est relayé aux services de recherche et de sauvetage. Un dispositif indispensable pour organiser les secours en Laponie ou au sommet de l’Evrest. En France, le 112 fonctionne bien même sur de nombreuses zone blanche. Qui dit balise de détresse dit urgence vitale souvent en milieu reculé. Certaines stations de montagne dans l’hexagone ont investit dans la

 

 

Savoir où vous êtes, randonnée pédestre, trek, séjour, GPS, conseils, astuces, randonnée pédestre

Fast find ranger, Données constructeur, signalement d’urgence

 

 

Conclusion:

 

La limite de ces systèmes, c’est aussi l’origine de leurs atouts. Les satellites sont fiables mais ils doivent vous « voir ». Une vallée profonde, une forêt dense, beaucoup de nuages et le signal a plus de mal à être transmis. La nuit, renoncez à l’idée d’être secouru par  hélicoptère. La rapidité d’intervention des secours peut ne pas être au rendez-vous suivant le pays où vous êtes. La fiabilité et la précision est souvent question d’investissement. Le choix du modèle conditionne aussi son efficacité. Pour fonctionner, ces systèmes ont besoin de batteries, de courant, d’attention de votre part pour rester chargé. Pour avoir une chance d’être secouru au plus vite, il faut activé le dispositif très souvent. Pour cela, il faut être en état de le faire. Savoir où vous êtes ne signifie pas intervenir immédiatement.

 

Enfin, si vous deviez avoir à vous servir du dispositif de secours. Il faudra vous rendre visible avec des habits colorés, une couverture de survie (réfléchis la lumière) ou une lampe stroboscopique.

 

Vous avez maintenant plus de cartes en main pour évoluer de manière autonome et responsable. La bonne solution étant celle qui vous correspond réellement le mieux. Vous devez être à l’aise avec vos choix. Et même si ces outils rendent la prise de risque plus acceptable, ils n’’empêcheront jamais de se poser des questions basiques: Quelle est ma prise de risque? Suis-je apte à le faire? Quel niveau d’inconfort puis-je encaisser? Vais-je renoncer au moindre petit bobo? Est-il cohérent d’enclencher une chaine de secours et des risques pour l’équipe d’intervention alors que ma pratique est dangereuse, absurde ou inconsciente?

 

Certains massifs français ont sauté le pas. Dans le Vosges, par exemple, cette technologie permet d’intervenir au plus vite notamment en hiver. A cette saison, dans les forêts enneigées, les randonneurs délaissent les chaussures d’été pour les raquettes. Le port d’un ARVA (appareil de recherche des victimes d’avalanches) est toujours préconisé pour les sorties. Et puisqu’ARVA est une marque, le nom commun désormais utilisé est DVA (détecteur de victimes d’avalanches).

 

 

Savoir où vous êtes, randonnée pédestre, trek, séjour, GPS, conseils, astuces, randonnée pédestre

Arva, Données constructeur, recherche victimes d’avalanches

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017