Avec pas moins de 180 000 km de chemins entretenus en France. L’offre est très variée: promenade à la journée, rando sur un we, itinérance. Les systèmes de balisage et de fléchage sont denses et comportent quelques pièges. Le marquage complète les topos, GPS et autres cartes de randonnée. Un danger: il est rapidement modifié. Les traces jaune, rouge et jaune, blanc et rouge renseignent sur le type de sentiers et de randonneurs. Connaître quelques règles, couleurs et logos spécifiques permet de s’y retrouver rapidement. C’est pas compliqué, c’est logique. De nombreux bénévoles entretiennent les itinéraires pour faciliter le déplacement. On aurait tord de se priver de ce formidable dispositif extrêmement dynamique. Avec un peu d’expérience et du bon sens, le balisage fait gagner du temps pour se déplacer sur un itinéraire défini.

Le balisage, c’est quoi:

Le balisage et la signalétique directionnelle sont définis dans la charte officielle de la FFRP en ces termes: « Le balisage consiste en l’apposition sur un itinéraire de randonnée de marques régulières permettant de guider, d’orienter et de rassurer l’usager tout au long de son parcours. Ces marques sont définies par un ensemble de symbole». La charte donne un cadre national, repris au niveau locale par les aménageurs de chemins pour améliorer la lisibilité et unifier les tracés. Les repères sont là pour rassurera et guider le marcheur. La fréquence varie en fonction de l’environnement, du relief et du type de public auquel il s’applique. Formes, dimensions et couleurs sont codifiées et font l’objet de marques déposées. Trois grandes familles de chemins:

Les itinéraires de grande randonnée. Les GR®️. Ils sont repérables de loin grâce à un marquage composé de deux rectangles superposés, l’un rouge, l’autre blanc. Ils sont généralement bien balisés dans les deux sens.

Les itinéraires de grande randonnée de pays. Les GRP®️. Ils sont aussi repérables de loin grâce à un marquage similaire aux GR, mais au lieu d’être rouge et blanc, ce sont deux rectangles superposés jaune et rouge.Ils sont généralement balisés dans les deux sens.

Les itinéraires de promenade et de randonnée. Les PR®️. Ils sont repérables par un rectangle jaune. Ce sont les tracés les plus nombreux, faciles et grand public. Ils sont aussi les plus sujets à erreur. Sur certains secteurs, une multitude de circuits se chevauchent. Vous trouvez des traces jaunes un peu partout et ça rend la lecture d’itinéraire presque impossible sans carte ou topo. A un carrefour, il n’est pas rare de trouver des traces directionnelles aux quatre embranchements. Sans outil complémentaire, prendre la bonne marque est question de chance. Dans le même registre, pour limiter la pollution visuelle et faciliter la compréhension de l’usager la politique est d’alléger le balisage. Le fléchage GR supplante celui du GRP par exemple.

A ces grandes familles, viennent s’ajouter les itinéraires ‘agrégateurs’. Ce sont des chemins thématiques qui utilisent des tracés existants (GR, GRP, PR) et se singularisent par des variantes plus ou moins nombreuses sur leurs parcours.

Balisage France, Données indre.ffrandonee.fr

Balisage France, Données indre.ffrandonee.fr

 

Le parcours Urbain V (GR670) est un chemin historique et culturel. Il empreinte des sections des GR3, 61, 63, 70 sur les quelques 330 km de son parcours. Le topo est donc très utile car sur certains passages, il y a une signalétique spécifique, sur d’autres les marquages GR restent la référence.

Les voies de St jacques de compostelle sont des tracés mythiques. Cinq voies françaises, Tours, Vézelay, Le Puy, Arles, Piémonts. Elles partent de ces villes (pièmont: départ de Carcassonne) pour rejoindre la frontière espagnole puis Santiago de compostela.

Les chemins européens constituent le maillage terrain encore plus large.Douze itinéraire parcours un territoire du Cap Nord à la Crête. Et des côtes de l’Océan Atlantique à la Mer Noire. Parfois identifiés avec le balisage dédié. La plupart du temps, ils empruntent des chemins nationaux et régionaux. Le maillage local est souvent très riche. Certains pays utilisent le balisage depuis plus de 140 ans.

Balisage européen E10, Données FERP.com

Balisage européen E10, Données FERP.com

Départ chemin européen E9, Données Jon Worth

Départ chemin européen E9, Données Jon Worth

Les particularités locales. Dans les Vosges où la tradition de la marche est très implantée et développée, l’histoire a juxtaposée deux systèmes de balisage. Celui de la fédération (FFRP) et celui du club vosgien (CV). Dans les faits, les traces jaunes, rouge et blanche sont surtout supplantées par le marquage très fonctionnel du très actif club vosgien.

Un rectangle (rouge, bleu, jaune ou vert) pour les sentiers de grande randonnée traversant la région du Nord au Sud.

Un losange (rouge, bleu, jaune ou vert) pour les sentiers interdépartementaux d’Est en Ouest.

Un cercle plein (rouge, bleu, jaune ou vert) pour les circuits de plus d’une demi journée.

Un anneau coloré (rouge, bleu, jaune ou vert) pour les promenade de moins de 15 km.

Triangle, croix et chevalet pour les liaisons et des rectangles colorés aux extrémités pour les variantes.

Nomenclature balisage CV, Données Club Vosgien

Nomenclature balisage CV, Données Club Vosgien

Les types de marquage:

Le marquage varie suivant le lieu. En milieu naturel, on le retrouve au sol, sur les arbres, sur les murs, sur les poteaux. La plupart du temps, il s’agit de balisages réalisés avec de la peinture non toxique ou via l’apposition de petites pancartes. En ville, pour éviter les dégradations et les fondre dans le paysage, il est autorisé d’utiliser des rubans adhésifs aux couleurs des types de chemins suivis. Dans certains lieu, faute de possibilité (pas d’autorisation, monument remarquable) les baliseurs sont contraints de poser des poteaux dédiés.

Sur certains itinéraires ‘mythique’ comme les voies de St Jacques, on peut aussi trouver au départ, arrivée et haut lieu des clou de bronze avec l’indication du type de chemin.

Balisage au sol, Données compostelle-bretagne.fr

Balisage au sol, Données compostelle-bretagne.fr

En montagne, pour compléter le marquage et aider au déplacement par mauvais temps (pluie, brouillard, tempête), les randonneurs édifient des cairns (monticule de pierre visible et souvent porteur de mémoire, d’espoir pour conjurer le sors). Sur une étendue sans repère, les cairns sont très précieux….

Le balisage évolue. Renseignez-vous:

Les outils habituels sont souvent moins réactifs que les nombreux bénévoles chargés de l’entretien et de l’aménagement locaux. Protéger une espèce endémique, limiter l’affluence d’un secteur,  période de chasse ou conseillé par temps humide, les raisons sont multiples. Parfois, si vous n’avez pas pris la peine de vous renseigner, ça peut très mal se passer notamment sur des droits de passage (cour de ferme, champ..). Les déviations peuvent être temporaires ou définitives peuvent être décidées (glissement de terrain, incendie, période de chasse) et aux évolutions législatives.

le balisage de randonnée pédestre

Point informations… Surtout ne le coupez pas, il va y avoir des malheureux.

Renseignez-vous avant de partir. Parfois, c’est subtil à comprendre, parfois les aménageurs sont très clairs pour éviter des drames. Extrait d’une mise en garde du bureau des guides de Luchon: « Suite à de nombreux accidents mortels sur le tracé du GR10 entre Superbagnères et la Coume de Bourg (Haute Garonne – Bagnères de Luchon) la commune de Castillon de Larboust (responsable de cette partie) a décidé de modifier le tracé du GR10 ce mois de Juillet 2016. » Photo à l’appui. Chacun est tenu de respecter.

Modification itinéraire, Données BG Luchon

Modification itinéraire, Données BG Luchon

Le balisage, visible… pour un oeil averti:

Nous avons vu qu’un itinéraire peut évolué compte tenu d’un changement de droit de passage, d’un mouvement de terrain mais d’autres aléas plus subtils peuvent vous faire des misères. La végétation pousse au fil des saisons et même si un entretien annuel est préconisé et réalisé par les milliers de bénévoles, parfois ça ne suffit pas. Il y a aussi des dégradations. On le voit sur des manifestations à la journée et sur certains tracés, d’autres utilisateurs de la fôret ou juste pour nuire, s’amusent à détourner ou arracher la signalétique. Attention aux variations de couleurs. A certaines saisons les marquages sont moins perceptibles (couleurs d’automne, période de neige).

le balisage de randonnée

Balisage éphémère…

Le balisage est un outil dynamique contrairement au idée reçues. Les topos, carte et GPS sont quand à eux des outils statiques. Un fond de carte de GPS n’est pas actualisé régulièrement. Si vous ne chargez pas un fichier GPX actualisé. Vous ne prenez pas en compte les modifications apportées. Lorsque vous acheter une carte chez Garmin par exemple, le fond de carte (décor avec fôret et chemins, routes…) est d’époque. Topos et cartes ne sont actualisés qu’à chaque réédition et il s’en passe. Tous ces systèmes sont complémentaires. Ils simplifient la marche.

Les pièges:

Les randonneurs sont des usagers de la nature. Nous ne sommes pas les seuls. Il y a aussi ceux qui y vivent et ceux qui l’entretiennent et l’exploitent. Pour gérer les bois, les forestiers ont recours à des marquages à la bombe et c’est parfois troublant.

balisage, randonnée, orientation

Balisage chemin blanc (21), Données cheminderandonnee.com

Marquage forestier, Données motipdupli.com

Marquage forestier, Données motipdupli.com

Sur certaines parcelles, l’utilisation d’un trait rouge sur un fond blanc, d’un trait rouge nous semble familier mais il n’en est rien. Il s’agit de lot à abattre, de limites communales ou d’aménagement en cours.

balisage de randonnée pédestre

Limite communale, données personnelles

le balisage de randonnée pédestre

marquage communale, données personnelles

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017